Mumia Abu-Jamal emprisonné depuis 36 ans

Comment va Mumia ?

Les informations sur l’état de santé de Mumia (ci-après) émanent des visites les plus récentes que lui ont rendues des membres de sa famille et des amis … Mumia souffre encore de problèmes d’éruptions cutanées douloureuses. Les parties non touchées sont les pieds, les mains et le visage. Tout le reste est affecté et le démange, surtout la poitrine. S’il se gratte, il s’écorche et cela engendre régulièrement des insomnies. Malgré tout, il parait plus en forme qu’au début du mois. L’effet sans doute des piqures de stéroïdes qui ont réduit les démangeaisons mais ne les ont pas supprimées. Pour les atténuer, il doit s’enduire tout le corps d’une crème calmante trois fois par jour. Il bénéficie par ailleurs d’un nouveau traitement – un médicament validé récemment par l’agence nationale américaine de santé – qui, lui a-t-on dit, produira des résultats au bout de quatre mois. Ce traitement ne semble pas occasionner d’effets secondaires pour le moment. Il a repris aussi des séances de rayons ultra-violets trois fois par semaine ainsi que des bains thérapeutiques … Nul doute que la mobilisation internationale de ces deux derniers mois est à l’origine de cette amélioration en termes de soins de la part de l’administration pénitentiaire. Pour autant, l’hospitalisation à laquelle s’oppose toujours cette dernière, reste le plus sûr endroit pour le soigner et pour suivre l’évolution de son état de santé, notamment sa cirrhose du foie qui est sans doute à l’origine de sa maladie de peau. Restons vigilants et gardons l’espoir que les prochaines semaines seront moins douloureuses pour Mumia.

Après 36 ans d’incarcération, Mumia obtiendra-t-il enfin un nouveau procès pour défendre son innocence ?

Tel est l’enjeu de l’audience publique qui aura lieu le 27 mars prochain : voir nos précédentes infos sur notre site www.mumiabujamal.com

Comme lors de la précédente audience en janvier, une délégation du Collectif français LIBERONS MUMIA se rendra à Philadelphie (*).

D’ici là, le juge en charge de l’affaire recevra le 23 février les avocats de Mumia et les représentants du bureau du Procureur avec l’objectif d’obtenir les documents prouvant l’implication du magistrat Ronald Castille devant les juridictions ayant abouti à la condamnation à mort de Mumia. Cette audience privée est capitale car la Cour suprême des Etats-Unis interdit désormais la présence d’un même magistrat lors des procédures d’appel concernant une affaire où la peine de mort peut être prononcée. Dans l’hypothèse où les documents ne lui seraient pas remis, le juge a déjà fait savoir au Procureur qu’il convoquerait pour les interroger toutes les personnes – magistrats et agents de l’administration – présentes lors des audiences de recours.

(*) Les villes françaises et les organisations qui se sont engagées aux côtés de Mumia peuvent participer à cette délégation sous réserve de prendre en charge leurs frais de voyage et d’hébergement. Si vous êtes intéressés, prenez contact à cette adresse : jackyfree@orange.fr

La Fédération Internationale des Journalistes interpelle le Gouverneur de Pennsylvanie

Vous trouverez en pièce jointe la lettre adressée au Gouverneur de Pennsylvanie par La Fédération Internationale des Journalistes (regroupant tous les syndicats de journalistes du monde). C’est le syndicat français des journalistes CGT – dont Mumia est adhérent d’honneur – qui est à l’origine de cette initiative. C’est la première fois que cette Fédération Internationale – qui compte 160 syndicats dans 140 pays et rassemble 600.000 adhérents – intervient officiellement et publiquement en faveur de son confrère journaliste Mumia Abu-Jamal.

Retour sur les initiatives récentes de soutien à Mumia :

> Photos du rassemblement, auquel participait une délégation française, devant le tribunal de Philadelphie en janvier dernier: https://flic.kr/s/aHskrEr3kz

> Claude Guillaumaud-Pujol à Sète (Hérault), lors de la présentation de son livre « Mumia Abu-Jamal, combattant de la liberté »: http://bit.ly/2C5XeEU

> Sous la signature de Jacky Hortaut, son représentant au Collectif Libérons Mumia, l’Espace Internationale de la CGT a diffusé à toutes ses organisations un article (page 5 de la pièce jointe) appelant à poursuivre la mobilisation pour la libération du journaliste afro-américain.

> Ecoutez Ramite Oréa et Claude Guillaumaud-Pujol sur Fréquence Paris Plurielle (Ile de France): http://bit.ly/2o9aaRX