You are currently viewing RELATIONS SOCIALES À LA VILLE DE RENNES: LE NOUVEAU MANDAT AGGRAVE UNE SITUATION DÉJÀ DÉGRADÉE

RELATIONS SOCIALES À LA VILLE DE RENNES: LE NOUVEAU MANDAT AGGRAVE UNE SITUATION DÉJÀ DÉGRADÉE

Le Parti de Gauche d’lle et Vilaine dénonce la politique sociale de Madame Appéré qui alimente les conflits et dégrade les relations sociales déjà mises à mal lors du précédent mandat.

Tout en respectant la séparation du combat syndical du combat politique, nous nous exprimons parce que dans ce cas précis, les employeurs sont des élu.e.s politiques. Plusieurs conflits récents sanctionnent une gouvernance interne d’esprit néolibéral, par Madame la maire et Présidente de Rennes métropole soutenue par sa majorité.

Tout d’abord, les chauffeurs de bus sont en grève depuis plus de 6 mois parce qu’ils se heurtent à la position de leur employeur Kéolis, sous la tutelle directe de Rennes Métropole, au sujet de leur équipement informatique.

Les employé.e.s des Champs Libres, en mouvement depuis plusieurs semaines, les personnels des EHPAD, des EHPA , les aides à domicile, la direction des sports, sont particulièrement mobilisés pour
exprimer leur refus de perdre des repos compensateurs suite à des heures de travail le samedi, dimanche et décalées, après avoir perdu 3 jours et demi de congés suite à une application zélée de la
loi du 06 août 2019 sur les 1607 heures chez les territoriaux.

Les fossoyeurs se sont mis en grève plus d’un mois pour ne pas perdre leur activité, aujourd’hui vouée être confiée au privé par le choix de la majorité, générant ainsi un surcoût conséquent pour les
familles et un reclassement pour les personnels D’autres problématiques émergent dans plusieurs services et toutes se heurtent à une posture fermée de Madame Appéré.

Ainsi, après avoir décapité le Service de Santé au Travail à la fin du mandat précédent, poussant à la démission les trois médecins du travail et leur secrétaire, aujourd’hui, la prévention des risques, les
interactions avec la médecine du travail, les prérogatives et moyens données aux élus salariés ne permettent pas d’œuvrer d’une façon indépendante et sérieuse.

Madame Appéré poursuit une politique de nature néolibérale que ne renieraient ni LR, ni la majorité présidentielle LREM, Nous pensons que les groupes politiques de cette majorité dite de “gauche’
seraient bien inspirés de rompre avec cette politique interne afin de rétablir des relations sociales correctes. Respecter les Rennaises et les Rennais commence par respecter les personnels du service
public dans les missions qui leur sont attribuées.

Nous appelons les Rennaises et Rennais à soutenir les personnels mobilisés avec leurs organisations syndicales et collectifs, et nous invitons madame Appéré, avec sa majorité, à rétablir un dialogue social digne de ce nom.